Activités pour préparer les élèves au Grand Oral - Région académique Normandie Sciences économiques et sociales

Activités pour préparer les élèves au Grand Oral

, par Emeline Vasseur

Séance élaborée par Rachel TESTELIN

Niveaux de classe

Première et Terminale (éventuellement dès la classe de seconde).

Objectifs

Utiliser des outils numériques variés pour travailler progressivement les compétences orales des élèves afin de les préparer au Grand Oral, notamment au premier temps (présentation d’une question), dès la classe de première.

Thème de travail

Non défini. Il ne s’agit pas d’une séance en particulier, sur un thème particulier, mais d’une préparation tout au long du cycle terminale, à travers des activités de nature et de durée diverses, qui travaillent différentes compétences orales.

Compétences et/ou savoir-faire travaillés

Compétences orales : Retour ligne automatique
Globalement, pour le premier temps du grand oral (présentation d’une question), les élèves sont évalués sur leurs capacités argumentatives et leurs qualités oratoires, nous pouvons donc travailler les points suivants :

- Travailler la prise de parole en continu,
- Être capable de réaliser un exposé sans note,
- Être capable prendre la parole en public de façon claire et convaincante,
- Faire preuve de précision et de clarté dans l’expression,
- Faire preuve d’engagement et de force de conviction,
- Capter l’attention de son auditoire,
- Travailler sur la voix, la posture, le regard,
- Travailler les qualités prosodiques (débit, fluidité, variations, nuances pertinentes),
- Utiliser un vocabulaire et un lexique appropriés.

Outils numériques à mobiliser

- Enregistreur audio disponible via l’ENT. Il est aussi possible d’utiliser d’autres outils comme par exemple Vocaroo ou éventuellement le téléphone portable des élèves.
- Construction de cartes heuristiques via l’outil Framindmap par exemple.
- Construction de nuages de mots via Wordle par exemple.
- Construction d’infographies via Piktochart, Padlet ou Genially par exemple.
- Enregistreurs vidéo à l’aide d’un camescope ou d’un téléphone portable. Des logiciels existent également (exemple Movavi) mais il n’ont pas été testés.

Plusieurs activités peuvent être proposées aux élèves

Activité de sensibilisation à partir d’une vidéo

A partir d’une vidéo extraite d’une conférence de Cyril Delhay "Parler en public, ça s’apprend", montrer aux élèves deux extraits de discours de Michelle Obama (il y bien longtemps et en 2016). La vidéo est disponible à l’adresse suivante : https://www.youtube.com/watch?v=kTc03v4N8GY (de 17’15 à 20’35).

Demander aux élèves de relever les différences entre les deux discours puis leur demander de définir des critères de réussite d’un bon discours.

Se présenter en 3 minutes

Sans préparation et sans note, demander à des élèves volontaires de se présenter devant le reste de la classe en 3 minutes. Les autres élèves (l’auditoire) doivent ensuite relever les points positifs et les points à améliorer de la présentation. Une discussion positive et constructive peut ainsi s’engager entre les élèves.
Si les élèves volontaires sont d’accord, et sous réserves de remplir les formalités de droit à l’image, nous pouvons leur proposer de les filmer afin qu’il puissent auto-analyser leur présentation.

Exercices de respiration et de diction

Plusieurs exercices sont disponibles sur Internet.

Enregistrement audio d’un résumé de cours

Dans la logique de la classe inversée, donner aux élèves un cours rédigé sur un chapitre ou une partie d’un chapitre au choix. Leur demander de résumer le cours à l’oral et de s’enregistrer. On peut leur donner une liste de vocabulaire imposée.
Les travaux sont transmis au professeur (via l’ENT ou par mail). Un bilan individualisé est proposé par le professeur (points positifs, points à améliorer).

Réaliser une carte mentale, un nuage de mots ou une infographie comme support d’une présentation orale

Afin de préparer les élèves à parler à l’oral, sans note, nous pouvons dans un premier temps leur demander de faire un exposé sur un thème au choix en ayant préparé au préalable une carte mentale, un nuage de mots ou une infographie qui seront le seul support autorisé pour la présentation orale.
Dans un deuxième temps, ces outils seront utilisés pour faciliter la mémorisation avant une présentation orale sans note.

Expérimentation

Ces différentes activités ont été, en partie, testées avec des élèves de Première dès le mois d’octobre, puis à raison d’une activité par mois environ. Retour ligne automatique
Les élèves ont d’abord été surpris car ils sont relativement peu habitués à travailler ces compétences orales, puis ils ont adhéré à la démarche.Retour ligne automatique
A noter, que certains élèves sont extrêmement timides et mal à l’aise avec l’oral. Avec ces élèves, il est important de prendre du temps, de ne pas les brusquer. Les enregistrements audio à faire seuls à la maison sont intéressants pour ces élèves, cela les rassure. Ils ont plus de mal à parler en public. Pour les aider, nous pouvons commencer par leur proposer des présentations en groupe, avant de leur demander de le faire seul. Il est important de leur donner confiance en eux et d’insister sur le fait que l’exercice n’est pas insurmontable et qu’en s’entraînant, progressivement, ils en seront capables.

Complément

Un dossier de Jean-Michel Le Baut "Enseigner l’oral à l’heure du numérique" recense un grand nombre d’activités et de ressources pouvant être adaptées en classe avec nos élèves. Ce dossier est disponible à l’adresse suivante : http://www.cafepedagogique.net/lemensuel/lenseignant/lettres/francais/Pages/2012/129_Enseignerloralalheuredunumerique.aspx

Liens utiles