Vous êtes ici : Accueil > Numérique et SES > Utiliser le numérique dans ses pratiques > Usages de l’écriture collaborative en SES
Publié : 6 octobre

Usages de l’écriture collaborative en SES

Ces pratiques sont décrites dans la lettre Edu_Num SES

Malgré l’existence de certaines limites, les équipes pédagogiques des deux académies ayant travaillé sur cette thématique ont souligné les nombreux avantages de l’usage de l’écriture collaborative avec les élèves et la plus-value pédagogique sur certains types d’exercices. Parmi ces avantages, on retrouve le fait que l’écriture collaborative met les élèves en activité et que le travail de groupe ainsi mis en place facilite les apprentissages. Par ailleurs, certains élèves, en retrait à l’oral, s’investissent dans ces activités. Il a par ailleurs été constaté que le travail de rédaction, ainsi que le partage du travail (entre les élèves et avec le professeur) sont facilités par le numérique. De plus, les travaux numériques peuvent être sauvegardés ou exportés et projetés au tableau, servir d’exemples à la classe, être amendés... (pour plus de détails, se reporter au bilan national des TraAM 2015-2016 - Thème 2).

Quelques exemples d’usages de l’écriture collaborative en SES (ne sont indiquées ici que les différentes étapes de ces usages ; les liens indiqués pour chacune de ces activités permettent notamment d’accéder la présentation de leur objectifs pédagogiques) :

Suivi du carnet de bord des élèves en TPE à travers un forum

Dans le cadre des TPE, le carnet de bord prend ici la forme d’un wiki créé sur l’ENT. Ce wiki est partagé non seulement avec l’ensemble des membres du groupe qui peuvent donc y participer, mais également avec les professeurs encadrants qui peuvent constater le travail effectué et faire des commentaires ou donner des conseils sur le wiki.

Construction d’une synthèse de cours en seconde sur le thème de la consommation et des pratiques culturelles

Après avoir étudié collectivement un document concernant la consommation alimentaire comme acte économique, chaque binôme doit étudier un document différent, accompagné d’une grille d’analyse. Chaque groupe rédige en salle informatique une synthèse du travail de groupe sur un pad. Puis, lors du retour en classe, les différents travaux de groupe sont projetés au tableau et peut ensuite avoir lieu la rédaction d’une synthèse collective sur un mur collaboratif à l’aide d’un Padlet.

Travail collaboratif de rédaction d’un raisonnement argumenté sur le thème de la mobilité sociale

Tout d’abord, l’enseignant utilise Socrative pour tester la classe sur la compréhension du sujet et des documents en proposant des réponses courtes. Puis, un mur collaboratif est utilisé pour chercher les idées clés et les classer. Enfin, chaque binôme rédige un raisonnement argumenté sur un pad. Au-delà des objectifs pédagogiques, cet exercice permet de tester l’ensemble des élèves sur la maîtrise du sujet et des documents notamment statistiques. Le travail est collaboratif parce que la classe part des propositions des élèves pour analyser le sujet et retenir les idées les plus pertinentes. La rédaction sur un pad permet aux élèves de travailler simultanément et de se corriger mutuellement. Le professeur est associé au pad et peut intervenir en cours d’élaboration du raisonnement pour aiguiller les élèves.


Retrouvez les fiches de présentation de ces pratiques sur la lettre Edu_Num SES